Registres et ambitus

Ces données sont récupérées d’Audiofanzine et ont été copiées à fin d’aide mémoire…

Si la notion de tessiture est assez évidente à comprendre, il n’en va pas de même en ce qui concerne le registre, domaine pourtant très important pour l’équilibre d’une orchestration.

La tessiture représente l’étendue de tout le « spectre sonore » (au sens large) d’un instrument, c’est-à-dire la distance entre la note la plus grave et la plus aiguë.

Le registre désigne une étendue de notes située soit dans les graves, médiums, ou aiguës de la tessiture d’un instrument.

Les instruments voient leur tessiture divisée en trois ou quatre registres, le grave, le médium, l’aigu et le suraigu. Ces distinctions sont très importantes car selon l’instrument, chaque registre possède des caractéristiques de puissance sonore, voir de timbre, différentes. Ce phénomène joue directement sur l’équilibre des masses sonores de l’orchestre et doit guider en permanence notre façon d’orchestrer.

Les registres extrêmes des instruments ne sont pas toujours évidents à appréhender car ils posent des problèmes d’exécution ou de puissance. Il n’y a pas de mauvais registres en soit, il faut juste les utiliser à bon escient. Il faut aussi se souvenir que tous les trilles et toutes les batteries ne sont pas possibles pour chaque instrument, et que certains enchaînements de notes posent des difficultés aux instrumentistes, donc des lourdeurs que l’on évite en orchestrant. Un traité d’instrumentation sera d’une précieuse aide pour ceux qui veulent approfondir ce vaste et délicat sujet.

Tous les exemples suivants sont indiqués avec le Do3 comme référence comme sur la plupart des synthétiseurs ou sampleurs pour faciliter le travail avec les machines. Il faut savoir que dans les traités d’orchestration classique la référence est le Do4 aussi appelé « Do serrure ». C’est dans tous les cas la même note.

Les registres de chaque instrument sont donnés en notes réelles et non en notes écrites.

Les bois

Le groupe des bois est certainement le groupe le moins homogène de l’orchestre, ceci est dû à la nature des instruments qui le composent. Certains instruments tels que les clarinettes sont capables de toutes les nuances de jeu dans tous leurs registres, elles passent sans problème de niente (nuance à laquelle on n’entend plus qu’un léger souffle plus faible que ppp) à des fff endiablés. D’autres, comme le hautbois, descendent difficilement en dessous d’un mp dans leur registre grave. Les bois sont les instruments qui possèdent des différences de registres très caractéristiques.

Piccolo (Pic.)

Registres du Picollo

  • Grave : Ré4  Sol#4
  • Médium : La4  Sol#5
  • Aigu : La5  Fa#6
  • Suraigu : Sol6  Do7
Piccolo

Le piccolo est un instrument transpositeur, c’est-à-dire que la note écrite sur la partition n’est pas la note entendue. Le piccolo sonne donc une octave au-dessus de la note écrite.

Grande Flûte (Fl.)

Registres de la grande flute

  • Grave : (Si2)* Do3  Sol#3
  • Médium : La3  Sol#4
  • Aigu : La4  Sol#5
  • Suraigu : La5  Do6
Grande flute

Pour obtenir le Si2, le flûtiste rajoute un morceau de tube appelé  » patte de Si  » de manière à rallonger le tube.

Flûte en Sol ou Flûte Alto (Fl. en sol)

Registres de la flute alto

  • Grave : Sol2  Sol#3
  • Médium : La3  Sol#4
  • Aigu : La4  Sol5

 

Tout comme le piccolo, la flûte en sol est un instrument transpositeur, c’est-à-dire que la note écrite sur la partition n’est pas la note entendue. La flûte alto transpose une quarte juste en dessous de la note écrite.


Do3 écrit sonne Sol2.

Hautbois (Hb.)

Registres du hautbois

  • Grave : Sib2  Fa#3
  • Médium : Sol3  La4
  • Aigu : Sib4  Mi5
  • Suraigu : Fa5  La5
Hautbois

 

Cor Anglais (C. angl.)

Registres du cor Anglais

  • Grave : Mi2  Do#3
  • Médium : Ré3  Ré#4
  • Aigu : Mi4  Do5

 

Le Cor Anglais transpose une quinte juste en dessous de la note écrite. Si2 écrit sonne Mi2.

 

Clarinettes (Cl.)

Les deux types de clarinettes les plus couramment utilisées sont la clarinette en La et la clarinette en Sib. On les écrit de la même manière, mais elles transposent différemment.

La clarinette en La sonne une tierce mineure en dessous de la note écrite.

 

La clarinette en Sib sonne une seconde majeure en dessous de la note écrite.

Registres de la clarinette :

  • Grave : Mi2  Do#3
  • Médium : Ré3  Si4
  • Aigu : Do5  Do#6
  • SurAigu : Ré6  La6

 

Clarinettes Piccolo

Il existe deux types de clarinettes piccolo qui possèdent les mêmes registres et qui s’écrivent de la même manière que les clarinettes en La et en Sib.

Il y a la clarinette en Mib qui sonne une tierce mineure au-dessus de la note écrite.

Et la clarinette en Ré qui sonne une seconde majeure au-dessus de la note écrite.

 

Clarinettes Basse (Cl. Basse)

La clarinette basse sonne une neuvième majeure en dessous de la note écrite.

Registres de la clarinette basse

  • Grave : Fa2  Sol#3
  • Médium : La3  Sol#5
  • Aigu : La5  Mi6

 

Basson (Bn.)

  • Registres du basson
  • Grave : Sib0  Do#2
  • Médium : Ré2  Do#3
  • Aigu : Ré3  La#3
  • Suraigu : Si3  Mib4
Basson

 

 

Contrebasson (Cbn.)

Registres du contrebasson

  • Grave : Sib-1  Do#1
  • Médium : Ré1  Do#2
  • Aigu : Ré2  Sib2


Le contrebasson sonne une octave en dessous de la note écrite.

Les Saxophones

NB : le saxophone fait bien partie des bois car il a une anche en roseau ou en bambou, malgré son corps en cuivre !

Tous les saxophones s’écrivent de la même manière, la tessiture varie selon la transposition de chaque modèle. Ils sont de manière générale très homogènes sur toute l’étendue de leur tessiture, comme les clarinettes, sauf pour leur registre grave où il est difficile de descendre sous le mp.

Le sopranino en Mib transpose une tierce mineure au-dessus de la note écrite.

Le soprano en Sib transpose une seconde majeure en dessous de la note écrite.

L’alto en Mib transpose une sixte majeure au-dessus de la note écrite.

Le ténor en Sib transpose une neuvième majeure en dessous de la note écrite.

Le baryton transpose une treizième majeure au-dessus de la note écrite.

 

Les cuivres

Le groupe des cuivres est très homogène et les instruments le composant sont capables des mêmes performances sur l’ensemble de leurs registres.

Cor (C.)

Registres du Cor

  • Grave : (Sol0) Fa1  Do#2
  • Médium : Ré2  Fa#2
  • Aigu : Sol2  Do#4
  • SurAigu : Ré4  Fa

Le cor est un instrument qui transpose une quinte juste en dessous de la note écrite.

 

Trompettes (Trp.)

On utilise couramment à l’orchestre soit la trompette en Do (orchestres européens), soit la trompette en Sib.

Registres des trompettes en do

  • Grave : Fa#2  La#2
  • Médium : Si2  Sol#4
  • Aigu : La4  Do5

 

Registres des trompettes en Si b

  • Grave : Mi2  La#2
  • Médium : Si2  Sol#4
  • Aigu : La4  Do5

La trompette en Sib sonne une seconde majeure en dessous de la note écrite.

 

Registres du trombone ténor

  • Grave : Mi1  La1
  • Médium : Sib1  Fa#3
  • Aigu : Sol3  Sib3

 

Registres du trombone basse

  • Grave : Sib0  Fa#1
  • Médium : Sol1  Sol#2
  • Aigu : La2  Sib3

 

Registres du tuba

  • Grave : Ré0  Si0
  • Médium : Do1  Mi2
  • Aigu : Fa2  Sol3

 

Les claviers

Marimba

Célesta

Le célesta transpose une octave juste au-dessus de la note écrite.

 

Glockenspiel

Le Glockenspiel transpose une octave juste au-dessus de la note écrite.

 

Marimba

 

Vibraphone

Les cordes

ViolonsLes cordes sont, sans aucun doute, le groupe le plus homogène de l’orchestre capable de toutes les nuances du ppp au fff sur toute leur tessiture. À la différence des instruments à vent, on parle plus de la caractéristique particulière de chaque corde d’un instrument que de registres à proprement dit. Il est très courant, par exemple, de donner aux violons une mélodie à jouer uniquement sur la corde de sol car on recherche l’expression particulière que seule cette corde peut procurer. Le fait de ne pas changer de corde favorise aussi l’unité du timbre. Cette technique particulière se note, sul sol, et peut s’appliquer à n’importe quelle corde de chaque instrument de cette famille.

Imaginons un trait mélodique que les altos vont jouer sul do. La phrase paraîtra assez sombre du fait du caractère particulier de cette corde. Maintenant, si nous voulons lui donner plus d’ampleur, rendre ce trait plus lyrique, la meilleure solution sera de la donner aux violoncelles qui la joueront sur la corde de ré aux qualités plus  » chantantes  » que la corde de do des altos. Voici un autre exemple de travail sur les caractéristiques particulières de chaque instrument.

Violon

Les altos se notent en clé d’ut trois.

 

Violoncelle

 

Contrebasse
(Donnée en notes écrites)

 

La contrebasse transpose une octave en dessous de la note écrite.

 

Harpe

 

Précisons pour la harpe qu’il y a en tout 3 notes qui ne peuvent être altérées : le do et le ré les plus graves (les 4éme en dessous du la 440), et le sol aigu (le 4éme au dessus du do serrure).

 

Guitare

La guitare est un instrument qui transpose une octave en dessous de la note écrite.