Bruit qui court…

Oreilles qui bourdonnent, acouphènes et perte d’audition ne sont pas rares en sortant d’un concert ou d’une boîte de nuit, où le niveau sonore trop intense fait la part belle aux sons de basse fréquence. Les dégâts peuvent être immédiats et irréversibles, d’après les experts invités lors de la Semaine du Son de l’Unesco, dont les conférences et ateliers sont ouverts au public jusqu’au dimanche 2 février 2020 dans toute la France.

L’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.