Coup de gueule d’un luthier…

“Quoi? 850€ pour une guitare qui n’est même pas d’origine? ”

Souvent ça commence comme ça…
Un commentaire (d)étonnant sur une annonce qu’on vient de passer. Un mec qui a une connaissance encyclopédique du marché de la guitare électrique vintage, telle qu’il est capable de te dire que tu es trop cher. Même si tu es en deça d’une quelconque cote ou argus du vintage.
Il n’est pas intéressé pour acheter de toutes façons, il veut juste étaler sa science de connaisseur, lui qui n’est pas capable de comprendre la décomposition d’un prix de vente, mais qui trouve trop chère ta SG allemande de 71 (850€) en t’écrivant de la merde depuis son Iphone 6 acheté neuf…

Et l’autre qui me tient tête en me disant que si les luthiers français proposaient des guitares à 700€, eh ben ça se vendrait…
C’est affligeant. Comprenez qu’en moyenne on en a pour 500 à 600€ de pièces détachées sur une bonne guitare électrique. Ce qu’il resterait paierait à peine l’électricité! Mais non, le gars maintient que ça se vendrait… et il a raison ce con! On en vendrait une et après on n’aurait plus qu’à revendre notre matériel et fermer la boutique, mais tant pis pour notre gueule, fallait pas faire ce métier. Pour vivre correctement faut-il être banquier, assureur, opticien ?…

Toto qui dit sur son annonce à mon pote Kris que 950€ pour une Baja customisée c’est n’importe quoi. Ah bon? Une Baja neuve c’est 960€, dans sa gangue de plastique, sans réglage, avec des pièces de base. Là, pour le même prix on a une guitare remise au naturel (finition au Tru-oil), avec des pièces de meilleure qualité et un vrai réglage. Kris n’a pas compté ses heures dessus, il la revend juste pour faire de la place.

Machin qui dit qu’un ampli à lampes combo, conçu et fabriqué avec les meilleurs composants, en France par Acouphonic, à 950€ c’est abuser?

Et des comme ça, j’en ai toutes les semaines. C’est fatiguant de devoir se justifier en permanence face à une absence de réflexion qui n’est là à de toutes façons que pour la ramener, faire le beau sur un post qui ne le concerne pas de toutes façons. C’est fatiguant de faire de la pédagogie pour expliquer comment on calcule notre tarif, parce qu’à chaque fois ce temps de pédagogie est pris sur notre temps libre. Nous ne sommes pas payés pour le faire…

C’est fatiguant et normal pourtant : les industriels du pas cher, la grande distribution, la sous-traitance asiatique et la mondialisation vous trompent en permanence sur le vrai prix des produits que vous achetez. Ils ont faussé vos échelles de valeur. Au point que vous préférez acheter en supermaché des tomates dégueulasses poussées sous serres à coups d’engrais et de pesticides en Espagne et transportées par des sociétés d’Europe de l’Est n’ayant pas ou peu de code du travail, plutôt que de les acheter chez le voisin maraîcher, vous qui êtes routier pourtant. Et chômeur, depuis peu ou dans pas longtemps. (Rien à voir avec la guitare? Oh si ! Bien sûr que si !)

C’est d’autant plus normal que le marché de l’occasion est saturé de produits achetés peu cher et revendu moins de la moitié de leur prix d’achat au bout de quelques semaines, parce que pas adapté au musicien, mal réglé, son déplorable, etc… Et que faire la distinction entre ces offres à prix débile et une guitare vintage (ou pas) correctement retapée par un luthier demande un effort cérébral intense.

Et je ne parle pas du fait que ces commentaires infantiles pourrissent nos ventes !

Quel serait le prix juste alors?

Plus cher?
Parce que tant qu’on est sous un certain niveau de prix, on a toujours droit à ces commentaires de prix nobels d’économie qui t’expliquent que te rémunérer 40€ ou 50€ de l’heure (TTC, charges incluses y compris le café que tu as offert à ton client ce matin) ce n’est pas honnête.

Sauf que les luthiers sont des gens honnêtes, amoureux de leur métier et qu’ils souhaitent le partager avec les passionnés. Nous ne sommes pas des multinationales ne servant qu’à enrichir leurs actionnaires sur la base d’acquis vieux de 70 ans, payant à coup de trique les employés (qu’ils appelent master builder, master luthier, etc… dans les publicités) et sacrifiant leurs revendeurs. Nous ne cherchons qu’à valoriser le temps que nous passons à travailler sur vos guitares et bien souvent, on s’assoit sur nos heures de conception et sur le temps passé en communication (personne ne m’aura payé pendant que je rédige cet article).

Pour exemple, je vends cette Kopo (luthier Rennais) Dacota. Je l’ai customisée pour la rendre plus attrayante que la finition perso qui était dessus initialement.
J’y ai mis les meilleurs composants pour le câblage, des micros SP Custom bobinés à la main en France. J’y ai fait une finition au tampon. J’ai planifié les frettes. J’y ai apposé ma griffe, mon style.
Je la vends 1350€.
Ca ne paiera jamais mes soirées passées à rédiger les annonces et la publier sur mon site internet…
Si je devais la comparer à ce que vous trouvez dans le commerce, je ne devrais pas la proposer en dessous de 2500€, vu la qualité du son, l’ergonomie, la facilité de jeu, le réglage, le modèle et la finition uniques.
Donc, 1350€, est-ce vraiment trop cher? Non, pas du tout.

Alors cessez de chercher à nous apprendre notre travail.
Parce que sinon, on va s’aligner sur les industriels, et là, les prix vont monter !

3 pensées sur “Coup de gueule d’un luthier…

  • 27 juillet 2017 à 15 h 37 min
    Permalink

    Soutien sans réserve à Dasviken Guitars.
    Ce qui ressort des commentaires de ces pseudo savants, c’est une connaissance *familière et figurée* du **pipeau**, qu’ils semblent pratiquer depuis la nuit des temps…

    Répondre
  • 7 août 2017 à 15 h 37 min
    Permalink

    J’aime bien ce coup de gueule.
    Mon luthier (violon) me demande des grosses sommes pour réviser mon instrument?
    1’000 €, c’est beaucoup, mais ça les vaut.
    Ça les vaut parce qu’il y a un savoir-faire.
    Parce qu’il m’apporte du plaisir.
    Parce que c’est un atelier divin.
    Parce que son travail, c’est des heures et des heures à peaufiner tout ça, pour que ça sonne…
    Parce qu’il doit bien vivre, payer ses charges, sa retraite.
    Tiens, d’ailleurs, il est à la retraite, mais il doit continuer à travailler pour tourner…
    Comme quoi, alors qu’il travaille depuis 40 ans au même endroit, il ne s’est pas enrichi, malgré les sommes demandées, qui semblent élevées, mais qui au final, ne le sont pas.

    Répondre
    • 7 août 2017 à 16 h 04 min
      Permalink

      C’est vrai… Il suffit de penser qu’on ne sait pas le faire, et que ça prend du temps, et que le résultat est beau, pour que le tarif soit légitime…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *