D’Alexandre Astier : composer la musique de Kaamelott

Pour Kaamelott : Premier volet, le choix du genre musical s’est fait de manière évidente : « J’ai eu envie de musique piquée, épique et symphonique et classique dans son genre. ». Pour simuler la composition de manière orchestrale, le compositeur s’est appuyé sur plusieurs logiciels : les Spitfire audio de la BBC et Logic Pro d’Apple.

La véritable difficulté, selon lui, ne se situe pas du côté de la composition mais de l’orchestration et en cela il révère le travail du compositeur de film John Williams : « C’est un orchestrateur né, un génie de l’orchestration.[…] Vous pouvez être à l’école toute votre vie avec les partitions de John Williams dans votre tiroir. Ça suffit déjà. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.