HIP HOP : LA DÉCLARATION DE PAIX…

LE SAVIEZ-VOUS?…

La Déclaration de la paix a été présentée à l’Organisation des Nations Unies le 16 mai 2001. Elle a été signée par diverses organisations telles que : Temple Of Hip Hop, Rubans International, l’UNESCO et aussi par 300 Hip-Hop militants, des pionniers et des délégués des Nations Unies , en premier lieu ce document reconnaît le Hip-Hop comme une culture internationale de la paix et de la prospérité . Il est également un ensemble de principes qui conseillent tous Hip-Hoppers de maintenir le caractère pacifique de la Culture Hip Hop et à former la paix dans le monde. De plus, cette déclaration est destinée à montrer le Hip-Hop comme un phénomène positif qui n’a rien en commun avec l’image négative du Hip Hop comme quelque chose qui corrompt les jeunes et les encourage à violer la loi. KRS One, Pop Master Fabel, Afrika Bambaataa, Ralph Mc Daniels et Harry Allen étaient quelques-unes des personnes qui ont eu leur part dans la création de la déclaration.

 

 

HIP HOP DECLARATION DE PAIX

La déclaration de Paix du Hip Hop se veut le guide de la Hip Hop culture sur un chemin libre de toute violence, et a pour but d’aider et de protéger l’existence et le développement de la communauté Hip Hop a travers le monde. Au travers des principes énoncés dans cette Déclaration, nous la Hip Hop culture souhaitons établir des bases de Santé, d’Amour, de Conscience, de Richesse, de Paix et de Prospérité pour chacun d’entre nous, pour nos enfants et pour leurs propres enfants, et ce pour toujours. Pour toute clarification de la définition et de la mission du Hip Hop, ou lorsque la légitimité du Hip Hop est en question, ou lorsque des conflits se développent regardant le Hip Hop; les «Hiphoppas» doivent pouvoir se référer à ce document.

PREMIER PRINCIPE

Hiphop (Hip ‘Hop) est un terme décrivant notre conscience collective indépendante. En constante évolution, ses moyens d’expression sont variés: Breakin, Emceein, Graffiti, Deejayin, Beatboxin, Street Fashion, Language de Rue, Culture de Rue et Entreprenariat de Rue. Dès lors que ses formes d’expressions, de même que de futures modes d’expression de la Hip hop culture se manifestent, cette Déclaration de Paix du Hiphop doit aider à utiliser et à interpréter ces différents modes d’expression et ses modes de vie.

SECOND PRINCIPE

La Hip hop culture respecte la dignité et la sainteté de la vie sans discrimination ni préjudice. Les «Hiphoppas» doivent en priorité protéger la vie et son développement, notamment contre toute décision individuelle visant à détruire ou à altérer son développement normal.

TROISIÈME PRINCIPE

La Hip Hop culture respecte les lois et les accords établis par son pays, ses institutions, sa culture ainsi que chaque personne avec laquelle elle a affaire. Le Hip Hop ne doit pas violer les lois et autres accords de manière irresponsable.

QUATRIÈME PRINCIPE

Hip Hop est un terme qui décrit notre conscience collective indépendante. Comme un mode de vie conscient, nous reconnaissons notre influence sur la société, particulièrement sur les enfants, et nous devons toujours garder à l’esprit leurs droits et leur bien-être. La Hip Hop culture encourage la femme, l’homme, les fratries, les enfants et la famille en général. Nous sommes conscients de ne pas provoquer d’irrespect intentionnel qui compromettrait la dignité et la réputation de nos enfants, de nos aînés et de nos ancêtres.

CINQUIÈME PRINCIPE

La capacité à nous définir, à nous défendre et nous éduquer nous-mêmes est encouragée, développée, préservée, protégée et promue comme un moyen d’atteindre la paix et la prospérité, de même que la protection et le développement de notre propre valeur. Par la connaissance de notre but et le développement de nos aptitudes naturelles et de nos acquis, les «Hiphoppas» sont encouragés à toujours présenter leurs meilleurs travaux et idées.

SIXIÈME PRINCIPE

La Hip Hop culture n’honore aucune relation, aucune personne ni événement, acte ou autre dans lequel la préservation et le développement futur de la culture Hip Hop, ses principes et éléments ne sont pas pris en compte ou respectés. La Hip Hop culture ne participe pas à des activités qui détruisent clairement ou modifient sa capacité à exister de façon productive et pacifique. Les «Hiphoppas» sont encouragés à initier et participer à un commerce équitable et a faire preuve d’honnêteté dans toutes négociations et transactions.

SEPTIÈME PRINCIPE
L’essence du hip-hop est au-delà du divertissement: les éléments de la Hip Hop culture peuvent être échangés contre de l’argent, de l’honneur, du pouvoir, du respect, de la nourriture, un abri, des informations et d’autres ressources; cependant, le hip-hop et sa culture ne peuvent pas être achetés, et il n’est pas à vendre. Il (le Hiphop) ne peut pas être transféré ou échangé par ou à n’importe qui, pour aucune compensation, à n’importe quel moment ou endroit. Le Hip hop n’est pas un produit. Le Hip hop est la base inestimable de notre émancipation.

HUITIÈME PRINCIPE

Les entreprises, sociétés, les organisations a but non-lucratif, ainsi que les individus et les groupes qui bénéficient clairement de l’utilisation, de l’interprétation et/ou de l’exploitation du terme Hip Hop, (i.e. Hip Hop, hip-hop) des expressions et des terminologies du Hip Hop, (i.e. Hip Hop, hip-hop,) sont encouragés à consulter et/ou a employer à temps plein ou partiel un spécialiste certifié de la Hip Hop culture pour interpréter et répondre à des questions culturelles sensibles concernant les principes et la bonne présentation des éléments et de la culture Hip Hop par rapport aux entreprises, aux individus, organisations, communautés, villes, ainsi que d’autres pays.

NEUVIÈME PRINCIPE

Le 3 mai est « Rap Music Day »  (le jour de la Musique Rap). Les «Hiphoppas» sont encourages à consacrer leur temps au développement individuel et au service à leurs communautés. A chaque troisième semaine de Mai correspond la semaine du Hiphop (Hiphop Appreciation Week). Pendant cette période, les «Hiphoppas» sont encouragés à honorer leurs ancêtres, à réfléchir à leur contribution culturelle et à apprécier les éléments et principes de la Hip Hop culture. Novembre est le mois de l’histoire Hip Hop (Hiphop History Month). A cette période, les «Hiphoppas» sont encouragés à participer à la création, l’apprentissage ainsi qu’à honorer l’histoire du Hip Hop et ses intervenants culturels et historiques.

DIXIÈME PRINCIPE

Les «Hiphoppas» sont encouragés à construire des relations significatives et durables qui reposent sur l’amour, la confiance, l’égalité et le respect. Les «Hiphoppas» sont encouragés à ne pas tricher, à exploiter, ou à tromper leurs amis.

ONZIÈME PRINCIPE

La communauté Hip Hop existe comme une culture internationale de la conscience qui fournit à toutes les races, tribus, religions et types de personnes une fondation pour la communication de leurs meilleures idées et travaux. La Hip Hop culture est une unité de compétences multiples, multiculturelle, multiconfessionnelle; multiraciale dédiée à l’établissement et au développement de la paix.

DOUZIÈME PRINCIPE

La Hip Hop culture ne participe nullement, intentionnellement ou volontairement à toute forme de haine, de tromperie, de préjudice ou de vol. À aucun moment la Hip Hop culture ne doit se livrer à une guerre violente en son sein. Ceux qui violent délibérément les principes de cette déclaration de paix ou rejettent ses conseils intentionnellement, perdent automatiquement les protections énoncées dans cette déclaration.

TREIZIÈME PRINCIPE

La Hip Hop culture rejette les impulsions immatures conduisant à des actes de violence injustifiés et recherche toujours des stratégies diplomatiques et non-violentes dans le règlement de tous les différents. Les «Hiphoppas» sont encouragés à envisager le pardon et la compréhension avant tout acte de représailles. La guerre est réservée comme ultime recours quand il est avéré que tous les autres moyens de négociations diplomatiques ont échoué de manière répétée.

QUATORZIÈME PRINCIPE

Les «Hiphoppas» sont encouragés à éliminer la pauvreté, à s’élever contre l’injustice et à façonner une société plus humaine et un monde plus pacifique. La Hip Hop culture soutient le dialogue et toute action visant à guérir les divisions dans la société, qui répond aux préoccupations légitimes de l’humanité et fait avancer la cause de la paix.

QUINZIÈME PRINCIPE

Les «Hiphoppas» respectent et apprennent de la Nature, peu importe où nous nous trouvons sur cette planète. La Hip Hop culture est particulièrement attachée à son devoir de contribuer à sa propre survie comme des êtres indépendants, libres de pensée et ce dans tout l’Univers. Cette planète, communément appelée La Terre est notre mère nourricière et les «Hiphoppas» sont encouragés à respecter la Nature et toutes les créations et les habitants issus de cette Nature.

SEIZIÈME PRINCIPE

Les pionniers du Hip Hop, les légendes, « teachas », les anciens et ancêtres ne doivent pas être mal cités, mal représentés, et on ne doit pas leur manquer de respect. Nul ne saurait prétendre à être un pionnier du Hip Hop ou une légende à moins qu’il puisse prouver avec des faits et/ou des témoins sa crédibilité et ses contributions a la Hip Hop culture.

DIX-SEPTIÈME PRINCIPE

Les «Hiphoppas» sont encouragés à partager leurs ressources. Les «Hiphoppas» doivent donner aussi gratuitement et aussi souvent que possible. Il est du devoir de chaque Hiphoppa d’aider, autant que possible, à soulager la souffrance humaine et a corriger l’injustice. Le Hiphop est respecté au plus haut niveau lorsque les «Hiphoppas» se respectent les uns les autres. La Hip Hop culture est préservée, entretenue et se développe lorsque les «Hiphoppas» se préservent, s’entretiennent et se développent mutuellement.

DIX-HUITIÈME PRINCIPE

La Hip Hop culture maintient une confrérie Hip Hop saine, bienveillante, centralisée et riche – pleinement consciente et investie du pouvoir de promouvoir, d’enseigner, d’interpréter, de modifier et de défendre les principes de cette Déclaration Hip Hop de la Paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.