Lucie Horsch

J’avoue : mon sens de l’humour me pousse parfois à l’outrance, et souvent je brocarde pour brocarder. La tradition de l’orchestre veut qu’on mouche les altos. Par exemple : Quelle différence y a-t-il entre deux rangs d’altos ? Un ton, un temps.

Mais bien sûr, ce n’est que de l’humour, et j’en profite pour remercier encore le très bel altiste qui nous a magnifiquement sauvé notre concert du 10 dernier.

Bref, je brocarde, je brocarde, et la flûte à bec, avec son enseignement indigent, au collège, il y a des années, est dans le sac. Sauf que là, je tombe sur un flûtiste top, et que je ne peux que la remercier. Elle s’appelle Lucie Horsch. Elle est certainement déjà très connue, mais pas par moi, mon inculture est insondable. C’est mon rayon de soleil de ce jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :