Miles et l’ascenseur

1957… Après son opération à la gorge, Miles Davis entreprit en septembre, de reformer son quintet. Aucun des membres de son précédent groupe n’étant disponible, il dut engager de nouveaux musiciens. C’est à ce moment que Marcel Romano , producteur français, lui demanda de jouer à Paris, fin novembre et début décembre. Le deal voulait qu’il joue avec  Barney Wilen, René Urtreger, Pierre Michelot et Kenny Clarke à l’Olympia, suivi par un engagement de trois semaines au Club St-Germain, encore suivi d’ une tournée européenne.

À son arrivée à Orly, Miles fut accueilli par Romano et, selon certains, par Louis Malle lui-même, qui lui demandèrent si ça l’intéressait de signer la musique du premier long métrage que Louis Malle venait de terminer, Ascenseur pour l’échafaud. Miles accepta. Un visionnement privé fut organisé, qui finit de convaincre Miles de l’intérêt et de la faisabilité du projet. Il n’eut le temps d’esquisser que quelques idées, grâce à un piano qui fut transporté dans sa chambre d’hôtel pour l’occasion.

La séance d’enregistrement eut lieu la nuit du 4 au 5 décembre, au studio du Poste Parisien où Jeanne Moreau, la principale interprète du film, accueillit les musiciens derrière un bar improvisé. Louis Malle expliqua aux musiciens que la musique devait être en net contrepoint de l’image, et il les encouragea par conséquent à ne jamais chercher, à travers leur jeu, à traduire ou à refléter directement l’action. Des extraits de vingt à trente secondes du film furent projetés, sur lesquels le groupe improvisa très librement, à partir d’instructions sommaires de Miles Davis, visant surtout l’atmosphère à rendre. Trois heures à peine suffirent pour enregistrer une cinquantaine de minutes de musique, dont dix-huit furent utilisées pour le film. À en croire Miles, le seul véritable problème rencontré au cours de la séance fut de faire coller des séquences musicales à la démarche de Jeanne Moreau, qui manquait selon lui cruellement de rythme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.