Une rapide histoire des musiques actuelles – Introduction

D’où viennent les musiques modernes?

Très longtemps, les amoureux de musique n’ont juré que par la musique classique. On y trouvait une science du raffinement, et une constance de qualité appréciable. L’enregistrement n’étant arrivé qu’au XX° siècle, la musique classique n’était que live. POur entendre de la musique, il fallait qu’elle soit jouée. Elle devait être écrite, orchestrée pour un ensemble donné d’instruments, pas toujours les mêmes, imprimée, et finalement jouée par des musiciens instruits de ce genre de choses. Ce processus nécessitait une éducation particulière, et on a fini par appeler les musiques de ce genre la musique savante, du fait des études nécessaires.

Comment est-on passé de Mozart à Jimi Hendrix?

De tous temps, il y a eu une musique populaire, celle qu’on chante aux évènements, lors des fêtes, qu’on se transmet de bouche à oreille, dite de tradition orale.

La musique celtique, qui est une base primordiale de la musique actuelle américaine, la musique des griots d’ Afrique, base, elle, de toute la musique noire, en sont deux exemples.

Ces musiques se jouent d’oreille, se repiquent, et se jouent sur des instruments de fortune, dont on apprend à jouer, la plus part du temps seul, d’une façon plus ou moins empirique.

L’arrivée de l’enregistrement a permis d’alléger le processus de production de la musique en privilégiant la spontanéité et le talent des interprètes. On a pu très rapidement enregistrer des musiques populaires délaissées jusqu’à ce moment. Deux exemples : le premier enregistrement d’Elvis Presley, That’s all right Mama, tirée d’un blues traditionnel, et les collectages de John & Alan Lomax.

Les progrès technologiques ont permis, en même temps, l’évolution des instruments, diminuant poids et volumes (pianos, contrebasses) et ajustants les volumes sonores (guitares, voix) au volumes d’éventuelles percussions.

Nous traiterons donc ici des musiques populaires et de leur évolution en musiques actuelles, et de l’évolution des technologies.

De quoi traiterons-nous?

De la musique noire…

Les griots
Les chants de travail
Negro spirituals & Gospel
Le Blues : cap vers le nord
Rhythm and blues & Race records
Vers le Rock’n’roll
Soul
Funk
De l’évolution du Jazz
Hip Hop