Une rapide histoire des musiques actuelles : Negro Spiritual & Gospel

Le negro spiritual est un type de musique vocale et sacrée né chez les esclaves noirs des États-Unis au XIX° siècle, et qui serait à l’origine du gospel. Il est aussi la seule forme d’expression des esclaves noirs américains lors de la guerre de Sécession. Le mot désigne également une œuvre ou un chant appartenant à ce courant musical.

Arrivés sur le continent américain, les esclaves font l’objet d’une sorte de dressage (période d’acclimatation appelée le seasoning par les esclavagistes anglo-saxons). Coupés de leurs racines (on les sépare de leur famille, de leur groupe ethnique, de leur groupe linguistique, on leur donne un nouveau nom), ils doivent s’habituer aux conditions particulières du pays (apprentissage de la langue, vie sociale sur les plantations, apprentissage forcé de la religion, etc.) et des conditions de travail, ce qui crée un phénomène d’acculturation que les chercheurs américains appellent la Double consciousness. Totalement désocialisés, ils doivent réinventer des liens communautaires qui ne peuvent plus être ceux de l’Afrique et se créer des biens immatériels : prière, spiritualité, musique à travers des chants de travail qui sont à l’origine des Negro spirituals (chants religieux au milieu des champs de coton) qui apparaissent au XVIII°siècle en lien avec le développement des Églises noires.

Ces Negro spirituals s’appuient surtout sur l’Ancien testament, notamment le Livre de l’Exode qui raconte l’émancipation du peuple hébreu, cette référence biblique portant l’espoir des esclaves américains de se libérer eux aussi du joug de leurs maîtres.

Hall of fame

  • Mahalia Jackson (Bel canto)
  • Aretha Franklin
  • Sister Rosetta Tharpe
  • Bessie Griffin
  • Golden Gate Quartet
  • Sister Wynona Carr (Transition)
  • Merry Clayton (Modern)
  • Bessie Jones (Roots)

Quelques negro spirituals célèbres

  • Swing Low, Sweet Chariot
  • Sometimes I feel like a Motherless Child
  • Nobody Knows the Trouble I’ve Seen
  • When the Saints Go Marching In
  • Joshua Fit the Battle of Jericho 
  • Elijah Rock 
  • Take My Hand, Precious Lord
  • Free at Last
  • Keep an Inchin’ Along
  • Kumbaya
  • Deep River (song) 
  • Down by the Riverside 
  • Jesus Met the Woman at the Well
  • Mary Don’t You Weep (en)
  • Soon One Morning
  • Peter Go Ring dem Bells
  • Ride on King Jesus
  • Bosom of Abraham 
  • Heavenly Highway
  • Were You There (When They Crucified My Lord)
  • By an’ by
  • Dem Bones
  • Glory, Glory, o my lord
  • Go Down, Moses (connu aussi sous le titre de Let my people go)

Notons qu’à ce moment, sont déjà posées un certain nombre de bases stylistiques qu’on retrouvera dans les premiers succès commerciaux : 

  • L’engagement de l’interprète 
  • Des harmonies particulières (I7, IV7, V7)
  • Les ensembles vocaux
  • L’orgue Hammond (B3)